tjoel haiti

SNGRD

SNGRD, historique

En appui à cette institution, un comité ad hoc était créé au plus haut niveau de l'Etat pour gérer chaque situation de désastre qui avait le caractère d'une calamité publique. Il a fallu attendre environ 50 ans après pour que l'Etat haïtien crée une structure permanente responsable des opérations d'intervention en cas de catastrophe. Aussi l'année 1983 marquera-t-elle la création de l'Organisation pré désastre et de secours (OPDES) selon la loi promulguée le .... Trois années plus tard, un décret en date du 31 mai 1986 attribuera la responsabilité de la protection civile au ministère de l'Intérieur et l'OPDES sera alors placée sous la tutelle dudit ministère.

tent

Toutefois, comme l'OPDES, à l'instar de la CRH, s'occupait surtout de la préparation et de la réponse aux désastres sans agir sur les causes qui génèrent les situations d'urgence, le gouvernement haïtien a jugé bon de créer en 1997, au sein du ministère de l'Intérieur, la Direction de la Protection civile (DPC). A celle-ci est alors attribuée la mission de coordonner toutes les opérations d'intervention en matière de réponse aux désastres et de promouvoir des activités de gestion des risques dans l'objectif de diminuer l'impact des catastrophes.

Mercredi 7 octobre 2009 – Le ministère de l'Intérieur et des collectivités territoriales vient de mettre à la disposition de chacun des 570 coordonnateurs des Conseils d'administration des sections communales (CASEC) du pays un téléphone cellulaire pour la transmission d'informations au sein du Système national de gestion des risques et des désastres (SNGRD).

soap

Cet outil pratique permettra d'assurer une meilleure communication entre les acteurs du SNGRD, la Direction de la Protection civile (DPC), le Secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres (SPGRD), les autorités locales et les autres instances engagées dans le secteur. Les coordonnateurs de CASEC, également coordonnateurs des Comités locaux de protection civile (KPSL en créole, Komite Pwoteksyon Sivil Lokal), pourront mieux jouer leur rôle de relais dans la chaîne de communication d'alerte du SNGRD (avant, pendant et après un événement adverse). A date, le SNGRD a déjà institué plus de 100 KPSL.

hands

Ce nouveau réseau, financé par le PNUD et l'USAID via le Programme d'appui au SNGRD (PASNGRD), est mis en place par la compagnie de téléphonie mobile Digicel, sur réquisition du ministère de l'Intérieur et des collectivités territoriales. Grâce à ces nouveaux téléphones, les membres du Système seront interconnectés et pourront communiquer entre eux dans un temps non limité. La cérémonie de remise d'un premier lot destiné aux coordonnateurs du département de l'Ouest s'est tenue à Port-au-Prince, le mercredi 7 octobre, à l'annexe du ministère de l'Intérieur et des collectivités territoriales (Turgeau). Elle a été conduite par le directeur général du ministère de l'Intérieur, M. Paul Harry Voltaire, en présence de 112 coordonnateurs de CASEC. Le directeur adjoint de la Direction de la Protection civile, M. Pinchinat Pierre-Louis, le coordonnateur adjoint du SPGRD, M. Abel Nazaire ; la directrice nationale a.i. du PASNGRD, Mme Marie Katleen Mompoint, et le président de la Fédération nationale des CASECS haïtiens (FENACAH), M. Paul André, ont également participé à cette cérémonie.

alerte meteo washing